Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le RDV des supporters

Un maintien difficile à assurer pour l'ETG

4 Avril 2014 , Rédigé par Alexis Fontana Publié dans #Analyses de l'actualité

Au fil des semaines, on se rend compte que certains clubs se détache du classement, se rapprochant du top 10 pour certains ou chutant vers la zone de relégation pour les autres.

Aujourd'hui, intéressons-nous à un club promu en Ligue 1 il y a maintenant 3 ans : Evian Thonon Gaillard.

Le club haut-savoyard, auteur d'une ascension rapide entre 2009 et 2011 avec le titre de Champion de National et de Ligue 2 en seulement 2 ans est une figure de la réussite d'un groupe pour atteindre les sommets.

Depuis 3 ans, l'ETG est dans une toute autre perspective, celle de se maintenir parmi l'élite du football français. L'histoire de la Ligue 1 et quelques statistiques ont montré qu'il est difficile de se maintenir à la fin de la seconde saison parmi l'élite, du fait du manque de fraicheur des joueurs et sans doute d'avoir pris conscience du niveau dans lequel évolue l'effectif.

Mais le club haut savoyard, qui a vu passé au total 3 entraineurs lors de ces 3 dernières saisons (Bernard Casoni, Pablo Correa et Pascal Dupraz, l'actuel technicien des roses) a réussi à contrecarrer cette statistique peu réjouissante pour les clubs promus.

Toutefois, cette saison parmi l'élite semble plus difficile que les autres, actuel 17ème avec 5 points d'avance sur son poursuivant : Valenciennes, premier reléguable ; l'ETG semble irrégulier dans ces performances.

D'un côté, des performances spectaculaires ...

Le club haut-savoyard est réputé pour sa pelouse, indignes de la Ligue 1 pour certains, qui aurait favoriser la victoire des Roses contre les grosses écuries de la Ligue 1.

L'ETG est l'unique club à avoir non seulement vaincu le galactique Paris-Saint-Germain version qatari et le richissime club promu en Ligue 1 cette saison : Monaco. Des victoires importantes à domicile qui accroit la réputation du club, souvent considéré comme un club de campagne sans vie.

Ces performances hors du commun montre la détermination des joueurs de l'ETG face aux grandes équipes. L'ETG a su élever son niveau de jeu en fonction de l'équipe qui l'oppose. Ainsi, le 4 décembre 2013, les Roses ont réussi à faire tomber le PSG, alors invaincu durant 36 matchs, toutes compétitions confondues, 2-0, avec une prestation, certes assez décevante des Parisiens avec des occasions manqués mais très bonne pour les joueurs de l'ETG qui ont été récompensés de leurs efforts avec des buts du jeune Clark N'Sikulu, peu utilisé par le coach mais qui réalise toujours des performances exceptionnelles lorsqu'il rentre sur le terrain et de l'infatigable Modou Sougou, véritable artisan de la victoire, se jouant d'un slalom entre les défenseurs de renom du PSG.

Face à Monaco, la semaine dernière, la situation fut identique, l'ETG s'imposant 1-0 sur une pelouse, qui ici, était en parfait état. Aucune raison donc d'excuser la victoire des Roses qui ont su profiter des maladresses adverses pour s'imposer face au dauphin de la Ligue 1 sur un penalty transformé par Cédric Mongongu face à son club formateur.

... mais de l'autre, des prestations indignes du haut niveau.

Avec ces performances dignes d'évoluer en Premier League, le club haut-savoyard surprend lorsqu'il arrive à se mettre en difficulté face à des équipes de moindre niveau. C'est à se demander où sont passés les artisans des victoires contre le PSG ou Monaco !!

Notamment face à Lorient lors de la 14ème journée de Ligue 1, une lourde défaite 4-0 qui a été difficile à avaler pour les joueurs de Pascal Dupraz. Eux qui avait inscrit le même score à cette équipe en Coupe de France l'année dernière lors de son périple jusqu'en finale de la compétition.

Par ailleurs, la semaine suivante contre Bastia, où les Roses se sont inclinés sur le score de 2-0 sans proposer de jeu. Ce qui a eu le mérite de réveiller les joueurs qui ont vaincu les parisiens la semaine suivante.

Nous pouvons aussi revenir sur le match face à Nantes où les Roses ont été absents du match, Pascal Dupraz évoquant le fait que les joueurs n'étaient pas encore sortis du bus durant le match. Là aussi, la punition est sévère avec un 3-0 largement mérité par les joueurs de Michel Der Zakarian.

L'ETG joue donc son maintien d'une manière très mystérieuse, enchainant des matchs fantastiques aux allures de Ligue des Champions face aux grandes équipes puis s'effondrant les semaines suivantes face à des équipes de moindre niveau.

Ces erreurs commises précédemment auront-elles un impact sur le maintien de l'ETG en Ligue 1 ? Réponse en fin de saison lors du calcul des points.

Espérons néanmoins pour elle qu'elle se maintienne car cette équipe offrent des prestations appréciées par tous lors des grandes affiches de Ligue 1 !!!

Alexis FONTANA

Un maintien difficile à assurer pour l'ETG
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Heu, la pelouse est juste dans la moyenne de la ligue 1, ne pas confondre avec le parc des sports qui lui est clairement pas digne de la ligue 1.
Répondre
A
Il est vrai que l'enceinte et les infrastructures ne sont pas adéquates pour un niveau de Ligue 1.<br /> Mais il faut aussi penser que l'ETG joue en Ligue depuis 3 ans seulement et qu'à tout moment, tout peut s'effondrer pour redescendre en Ligue 2.<br /> Il ne faut pas faire la même erreur commise par le GF38 par exemple.<br /> Un plan de nouveau stade doit s'inscrire dans la durée et par la confiance de l'équipe, qui est à mon sens, pas assez importante.
F
Nsikulu qui joue presque tous les matchs, c'est tout récent et raffraîchissant !
Répondre
T
Super ! Mais Nsikulu joue quand meme presque tous les matchs ;-) mais sinon bravo
Répondre